Le site spécialiste de l'assurance moto. Faites votre devis en ligne gratuitement !
Bridage motos : vers la fin de la réglementation ?
Depuis 1984, un décret limitait la puissance des motos immatriculées en France à 100 chevaux. Pensant réduire les accidents de deux-roues, lorsque les règles d'homologation de véhicules sont devenues compétences de l'Union européenne en 1955, la France a obtenu un régime dérogatoire provisoire. Mais la France étant le seul pays de l'Union européenne concerné, la Commission européenne a annoncé son souhait d'abroger cette règle concernant le bridage moto.

Bridage motos : les motards portent plainte contre l'État

Les conséquences relatives à ce décret de 1984 sont très différentes de ce que prévoyait l'État. Loin de faire baisser le nombre d'accidents, le bridage des motos a engendré une précarité des motards en cas d'accidents. En effet, certains assureurs refusent d'indemniser un incident avec une moto non bridée. Il y a trois ans, la Fédération française des motards en colère et plus de 5 000 motards ont porté plainte contre l'État et revendiqué leurs droits auprès du Parlement européen.

Bridage motos : ce que prévoit l'Union européenne

Si les plaintes concernant le bridage des motos ont été rejetées, il n'en reste pas moins qu'une action en faveur des motards français est en cours. Un rapport effectué par le Conseil général des ponts et chaussées démontrait que la France ne se trouve pas en tête des pays où le nombre d'accidents à moto est le moins important. Pour l'heure, il n'y a plus qu'à attendre le vote de la loi européenne.